Guelma / Belaid « … Boumédiène est un homme qui a vécu propre et qui est mort propre »

 » Si le défunt président Houari Boumédiène faisait partie des vivants, le pays n’aurait pas atteint ce qu’il est maintenant », a déclaré Belaid Abdelaziz lors d’un rassemblement populaire à Guelma, en ajoutant  »  Boumédiène aurait évité la crise que traverse le pays, il avait l’habilité et la bonne gestion « . Il a promis depuis la même tribune, qu’il commémorerait depuis Guelma, sa mort le 27 décembre de chaque année » Cet homme a vécu propre et il est décédé propre « .

Le Dr Belaid a réitéré son engagement de mettre fin à la domination de l’administration dans tous les domaines en accordant tous les pouvoirs au maire pour gérer et de trouver des solutions aux problèmes des citoyens « Il est inconcevable qu’on mette fin au fonction d’un élu local par une simple signature, faite par le chef de daïra ou par le wali « .